Responsable senior projets investissements Infrastructures

Etablissement financier Public, la Caisse des Dépôts est un investisseur de long terme au service de l'intérêt général et du développement économique des territoires. Elle agit en appui des politiques publiques conduites par l'Etat et les collectivités locales, prioritairement autour du logement social, des universités, des PME et de l'environnement. Elle assure également la gestion de grands mandats publics (fonds privés, retraite, financement du logement social…) et intervient comme banquier du service public de la justice et de la sécurité sociale.

Contexte :

La création de la Direction des Investissements & du Développement Local (DIDL) en 2015 a accompagné une ambition majeure qui est celle de la contribution de la Caisse des Dépôts à la relance de l’investissement. En effet, dans un contexte de contraction des finances publiques et d’une baisse significative des investissements en France et en Europe, le Gouvernement a clairement annoncé sa volonté de relancer l’investissement en France et tout particulièrement des projets d’investissements locaux, y compris les grands projets structurants.


Pour la Direction des Investissements et du Développement Locale (DIDL), la relance de l’investissement s’inscrit dans l’adoption d’une posture résolument offensive. Il convient de procéder à une prospection active et d’accroitre les entrées dans le vivier des projets d’investissement en renouant un dialogue nourri avec les grands opérateurs nationaux de l’énergie, des télécoms et de l’immobilier ou des transports. L’ingénierie amont cofinancée avec les collectivités locales doit permettre de qualifier et d’accélérer les entrées en vivier. La déconcentration de ces crédits se fera de manière maîtrisée et contractualisée. La DIDL sera un monteur de projets patient qui associera autant que faire se peut d’autres fonds d’investissements et qui veillera à la préservation des intérêts patrimoniaux de la Caisse des dépôts.


La relance de l’investissement s’appuiera sur le récent ajustement des principes d’investissement pour la direction, cela afin de rendre l’offre lisible et cohérente tant en interne qu’en externe. Ces principes d’investissement révisés ne sont notamment pas exclusifs de projets innovants, et visent à éviter les rigidités. Elles devront s’ouvrir par exemple à des projets dans le domaine du tourisme, les réseaux énergie et chaleur, les smart cities ou encore de l’inter-modalité dans les transports. La DIDL devra également gagner en efficacité et en rapidité dans tous les processus d’instruction de ses dossiers.
Cette posture offensive couplée à un ajustement des doctrines d’intervention se fera en veillant à une bonne articulation avec la Direction du Réseau et des Territoires.
Au sein de la DIDL, le département Infrastructures et Transport mène de bout en bout des projets d’investissement, d’initiative publique ou privée (en lien avec les départements de DIDL, directions de l’établissement public et filiales du groupe concernés, le cas échéant) dans :
• les infrastructures de transport, énergétiques et environnementales, numériques, touristiques, sportives/de loisir et professionnelles,
• le transport, outre les infrastructures, dans :
o des opérateurs de services et systèmes de mobilité qui participent de la généralisation de modes de transport durables ou de solutions innovantes,
o à titre expérimental, des flottes de matériel permettant le développement d’une mobilité plus propre.


Le département gère ensuite, dans la durée, les participations prises dans ces domaines.
Le département Infrastructures et Transport s’organise autour :
• d’un service Investissements Infrastructures et Transport qui regroupe l’ensemble de l’équipe d’investisseurs du département ; l’activité du service est dirigée, en fonction des projets, par l’un et/ou l’autre de ses directeurs d’investissement, qui composent une équipe projet pour chaque projet d’investissement, en fonction des disponibilités et en veillant à impliquer dans l’équipe des investisseurs de divers niveaux d’expérience  (N.B. : une équipe projet est généralement conduite au quotidien par un directeur d’investissement) ;
• d’un service Administration Générale, qui assure le contrôle budgétaire et financier du département (coûts de fonctionnement, flux d’investissements et revenus de participations), en lien avec les départements de DIDL et directions de l’établissement public concernés.
Par ailleurs, sont désignés au sein du service Infrastructures et Transport :
• des coordinateurs de l’action du département dans plusieurs domaines : transport (expertise sectorielle), infrastructures (expertise de montage de projets), développement (coordination des efforts d’origination et des relations partenariales, « marketing » de l’offre, …), investissements innovants (tant en termes de montage que d’objet d’investissement), opérations (en lien avec le service Administration Générale),
• des référents régionaux pour coordonner les efforts d’origination de nouveaux projets avec chacune des directions régionales de la Caisse des Dépôts.
 

 

Missions :

Le/la Responsable Projets senior  participe à la déclinaison, pour le département Infrastructures et Transport, de la stratégie de DIDL avec un accroissement des objectifs d'investissement fondé sur :


• des actions d'origination de projets auprès des maîtres d'ouvrage que sont, dans la majorité des cas, les collectivités publiques (Etat ou collectivités territoriales),
• une réalisation sans faille des projets d'investissement pour lesquels une participation de la CDC est validée.
En lien avec le directeur du département, et en collaboration avec l'ensemble des Investisseurs de l'équipe, il/elle:
• contribue au déploiement de la stratégie d'investissement de la CDC dans les projets territoriaux, à l'affirmation des principes d'intervention de son département dans les projets d'Infrastructures et Transports et à la pédagogie y afférente auprès des parties prenantes internes et externes,
• contribue à un effort proactif d'origination de projets d'investissement territoriaux, notamment auprès des collectivités territoriales,
• mène à son terme la réalisation des projets d'investissement qui lui seront confiés, y compris leur présentation pour validation aux instances de gouvernance interne.

Placé sous la responsabilité hiérarchique du directeur de département DIINFT.
Pour chacun des projets d'investissement auxquels qu'il/elle dirige, le/la Responsable Projets senior  Investissements Infrastructures est placé(e)  sous la supervision directe du directeur de département et supervise un responsable et des chargés de projets.

Responsabilités pour les projets auxquels il/elle participera,  il/elle :


• participera, dès les tous 1ers contacts, aux interactions au plus haut niveau avec les porteurs de projets, partenaires externes potentiels, industriels ou financiers
• pilotera, de bout en bout et au quotidien, l'exécution des projets y compris dans ses relations avec l'environnement tant externe qu'interne, notamment sous la forme d'analyses financières, de rédaction de présentations, de participation à des réunions, de négociation avec des parties prenantes externes,
• s'intégrera dans une équipe projet élargie comprenant, outre l'équipe interne, des représentants d'autres directions (DRT, DJF, …) et des conseils externes (financiers, juridiques, techniques, …)
• veillera à impliquer sa hiérarchie dans les interactions internes et externes à fort enjeu ou pour lui soumettre les points de décision nécessitant arbitrage.

Pour les participations dont le suivi lui sera confié par le directeur de DIINFT, il/elle :


• procédera au suivi financier et opérationnel périodique des participations, le cas échéant avec l'appui d'un chargé d'investissement, notamment s'agissant des exercices semestriels de valorisation du portefeuille,
• participera aux réunions des organes de gouvernance des participations lesquelles il/elle se verra confier un mandat social ou la représentation de la CDC dans les réunions d'associés

 

 

Profil :


Double formation appréciée (ingénierie + techniques financières et juridiques).
10 à 20 années d'expérience professionnelle ayant conféré une expérience concrète  en tant que maître d'ouvrage, concessionnaire ou délégataire, ou conseil de l'un ces participants, du financement de projet dans le secteur des infrastructures (transport, énergie / environnement, numérique, tourisme et loisirs), si possible dans le transport, de la structuration, du montage et de la négociation de projets de construction de nouvelles infrastructures ou équipements publics, dans le cadre d'un contrat de gestion déléguée (concession, délégation de service public et/ou contrat de partenariat (PPP)) avec l'Etat et/ou des collectivités territoriales.